Aides à la création d'entreprise, des solutions pour devenir garagiste !

Vous travaillez dans le milieu automobile et envisagez de vous mettre à votre compte ? Monte Ta Franchise vous présente les différentes aides financières dont vous pouvez bénéficier et les solutions qui existent pour créer une entreprise dans le secteur automobile !

Les aides financières

Microcrédit, Love Money, Prêt d’honneur (prêt à taux zéro et sans garantie), Financement Participatif, Prêt Bancaire, Prêt Obligataire, Subventions, Concours… Nombreuses sont les initiatives de financement pour votre projet de création d’entreprise ou de reprise d’entreprise ! Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter notre article « Comment démarrer un entreprise sans argent (ou presque) » qui vous éclairera à ce sujet .

Les aides et charges sociales

L’Accre (Aide aux Chômeurs Créateurs ou Repreneurs d’Entreprise) exonère quasi totalement des cotisations sociales du dirigeant pour la 1ère année d’activité.

L’ARCE (Aide à la création d’entreprise ou à la reprise d’entreprise) vous permet de recevoir vos allocations chômage sous la forme de capital, afin de faciliter l’investissement pour la création de votre entreprise. Le montant de l’ARCE se limite à 45% des droits à l’allocation chômage restant à verser.

Les aides fiscales

Une réduction d’impôt sur le revenu est possible en cas de souscription au capital d’une PME et afin de vous aider dans votre projet de création d’entreprise (à condition d’être fiscalement domicilié en France, et de s’engager à conserver l’ensemble des titres reçus jusqu’à la fin de la cinquième année suivant l’année de la souscription).

La déduction des intérêts d’emprunt pour investissement dans l’entreprise (soumis à différentes conditions et non cumulable avec la réduction fiscale mentionnée ci-dessus).

Dans le secteur automobile : quelles solutions pour entreprendre ?

La première étape si vous souhaitez entreprendre dans le secteur automobile est d’identifier, en fonction de vos expériences, compétences et envies, le type de commerce dans lequel vous souhaitez vous lancer.

Garagiste indépendant

Si vous êtes passionné de mécanique et que vous désirez créer une entreprise, ouvrir un garage automobile peut être la solution ! Dans un premier temps, il vous faudra choisir : reprendre un fonds de commerce ou partir d’une page blanche ?

Partir d’une affaire existante sécurise votre affaire : des clients dès les premiers jours, un local en ordre de marche, du matériel en stock…

Cependant, cela représente un prix surtout si l’affaire marche bien, et dans ce cas, une seule règle d’or : la négociation ! Le prix du fonds commerce que vous rachetez doit être fonction de la rentabilité ou chiffre d’affaires généré par le fonds de commerce. Il existe des sites qui répertorient les fonds de commerce à vendre en France, vous pourrez donc vous faire une idée plus précise du marché : cessionpme.com ou encore pic-inter.com.

Commencer à partir d’une page blanche vous coûtera moins cher, mais cela sera également plus risqué (pas d’historique sur le potentiel de votre local).

Ne négligez pas l’étude de marché ! Celle-ci vous permettra d’évaluer la demande potentielle. Inutile de vous épuiser dans la recherche d’un local si la zone dans laquelle vous voulez vous implanter ne présente pas le potentiel suffisant…

Enfin, quelle que soit votre façon d’entreprendre : ne négligez pas le commerce en ligne. Le simple fait d’être référencé sur les moteurs de recherches pourra vous attirer des clients !

Mécanicien indépendant

Une façon originale de mettre en place votre projet de création d’entreprise peut être de devenir mécanicien à domicile. L’avantage : un investissement de départ faible. Oubliez les nombreuses charges fixes d’un garage traditionnel : loyer, électricité, chauffage !

Tout ce dont vous aurez besoin, ce sont les outils nécessaires pour effectuer des réparations en toute autonomie. Voici, par exemple, une liste (non exhaustive) des outils que le site monmecanicien.com juge indispensable pour pouvoir exercer cette activité :

Une boite à outil complète, un bac à vidange, un cric, des chandelles, un compresseur…

Pour vous lancer, vous pouvez recourir au statut d’auto-entrepreneur (ou micro-entrepreneur) et vous inscrire sur une plateforme de mise en relation entre mécaniciens et particuliers (par exemple : monmecanicien.com).

Cette forme entrepreneuriat sera plus flexible et moins risquée, mais limitera forcément les perspectives de croissance et développement des porteurs de projets, la seule personne pouvant engendrer des rentrées d’argent étant l'entrepreneur.

Centre automobile sous enseigne

Les centres automobiles sont spécialisés dans l’entretien de véhicules en proposant des services incontournables : achat/vente d’accessoires automobile, nettoyage, réparation rapide.

Des enseignes comme Speedy, Midas ou Norauto proposent ces services. Ouvrir un centre automobile sous enseigne plutôt que de créer/reprendre un garage indépendant vous permettra de bénéficier des avantages de la franchise :

  • Notoriété de la marque, publicité de lancement et publicité au niveau nationale

  • Démarrage plus sécurisé et montée en puissance plus rapide

  • Savoir-faire et accompagnement du franchiseur

  • Formation du franchisé

  • Assistance technique, commerciale, juridique

Ces avantages se matérialisent dans la réalité par un meilleur taux de succès des établissements.

Etre franchisé offre cependant moins de liberté à l’entrepreneur qui doit respecter les normes mises en place par le franchiseur et les obligations présentes dans son contrat de franchise.

Par ailleurs, devenir franchisé peut représenter un investissement de départ plus important (qui peut par exemple se matérialiser par le paiement d’un droit d’entrée), cet investissement de départ est compensé par l’assurance d’un chiffre d’affaires élevé après 2 ans d’ouverture (chiffre d’affaires de minimum 500 000 euros annuel prévu par ces enseignes au bout de deux ans) ! Mais des solutions de financement existent…lisez l’article jusqu’au bout !

La reprise d’un centre automobile existant est également possible, certaines enseignes pourront vous transmettre une liste de fonds de commerce à racheter. Avec un peu de chance, une opportunité intéressante se trouvera dans votre région !

Concessionnaires et agents

2 110 751 voitures neuves particulières vendues en 2017 ! Sur ce total, 50% des voitures sont vendues par des concessionnaires et agents…Des chiffres qui donnent le tournis et qui expliquent les 5000 concessions et 9000 agences existants dans l’hexagone !

Le concessionnaire automobile est le revendeur officiel de la marque automobile, il a donc pour objectif de vendre l’ensemble des voitures neuves commercialisées par son constructeur. Le rôle du concessionnaire est un rôle de conseiller auprès des clients mais il peut aussi proposer l’entretien des véhicules, des prestations de service après-vente, ainsi que la vente d’accessoires et pièces détachées.

Un concessionnaire automobile se démarque par sa capacité à être bon négociant et par son sens commercial ! A l’écoute de ses clients, il est capable de leur proposer le produit adapté qui les satisferont.

Centre de contrôle technique

On vous le dit quand vous achetez un véhicule neuf « n’oubliez pas votre contrôle technique dans les 6 mois précédant le 4ème anniversaire de votre véhicule ! » Par la suite ce contrôle s’effectue tous les 2 ans !

Pour certifier le parc routier de plus de 36 millions de véhicules, nous comptons 5000 centres de contrôle techniques agréées en France. Il existe quelques indépendant qui résistent aux enseignes très répandues (Dekra-Véritas, Sécuritest, Autovision…).

L’activité des centres de contrôle technique est très réglementée. Les porteurs de projet doivent obtenir un agrément valable 10 ans. Pour obtenir cet agrément, il vous faudra suivre une formation spécifique de 200 heures en plus de devoir disposer des diplômes adaptés et de disposer d’une expérience de 5 ans dans la réparation automobile.

Comment financer votre projet sous enseigne ?

Comme vous vous en doutez, quel que soit votre méthode ou statut pour entreprendre, créer votre entreprise représentera un investissement financier (que vous évaluerez précisément lorsque vous établirez votre business plan).

Les budgets d’investissement peuvent monter jusqu’à plusieurs centaines de milliers d’euros. Les banques sont bien-sûr là pour financer votre projet, elles vous demanderont en revanche entre 30 et 40 % d’apport personnel pour vous financer la partie restante.

Cela représente en général entre 50 000 et 100 000 € à sortir de votre proche, ce qui n’est pas accessible à tout le monde… !

Si vous souhaitez devenir franchisé, vous pouvez bénéficier de l’offre Monte Ta Franchise qui vous permettra de créer ou reprendre une entreprise avec seulement 10% d’apport personnel ! A titre d’exemple Speedy et Monte Ta Franchise se sont associés pour permettre à Gilles Gaston d’ouvrir son centre automobile Speedy à Arras malgré son apport initial faible (http://www.lavoixdunord.fr/370635/article/2018-05-04/speedy-un-nouveau-garage-rapide-sur-les-boulevards). Monte Ta Franchise rend ainsi plus accessible l’entrepreneuriat par la franchise en vous apportant une solution de financement !

Alors, l’aventure entrepreneuriale vous tente et vous avez toutes les qualités pour gérer votre propre garage ? Choisissez la solution qui vous correspond et lancez-vous !

Retour au blog