Comment démarrer une entreprise sans argent (ou presque) ?

En 2018, la création d’entreprise a le vent en poupe : nombreux sont celles et ceux qui rêvent de devenir leur propre patron et de récolter (enfin) les fruits de leur travail !

Sur le premier trimestre 2018, le nombre de créations d’entreprises s’envole (+20%) ! On retrouve des secteurs porteurs : service à la personne, développement durable et environnement, économie numérique, etc. mais également des secteurs plus classiques : restauration, bâtiment, automobile et entretien automobile.

Malheureusement, beaucoup se limitent encore par manque d’argent, sans se douter qu’il est possible de créer son entreprise avec (presque) rien… ou que des solutions existent pour compléter un manque d’apport.

Développez votre projet de création d’entreprise

Les boutiques en ligne, les activités de services à la personne, les activités d’intermédiaires, de conseil ou de formation, ou encore les activités libérales exercées de chez soi sont autant d’exemples de projets qui nécessitent très peu d’apport au démarrage.

Plusieurs solutions existent également pour limiter les risques liés à la création d’entreprise : le statut d’auto-entrepreneur par exemple permet de simplifier vos démarches dans le cadre d’une entreprise individuelle, tandis que la franchise permet d’être accompagné dans la construction de son projet d’entreprise. Autre avantage du modèle franchise, vous bénéficiez dès le départ d’un business model éprouvé ! Que vous soyez manager de restaurant, centre automobile, ou de salon de coiffure : vous avez certainement le profil pour devenir franchisé et donc indépendant !

Et si votre projet nécessite des fonds propres, vous trouverez des solutions de financement adaptées à vos besoins. Love money, prêt d’honneur, prêt bancaire sont autant de solutions qui pourront vous aider dans votre projet !

Quel que soit le stade d’avancement de votre projet en tout cas, n’hésitez pas à vous informer sur des sites spécialisés. L’Etat français vous oriente dans vos démarches en vous détaillant :

Toutes les formalités administratives à ne pas oublier avant de vous lancer

Les aides utiles pour vous accompagner dans vos débuts

Les différents statuts envisageables pour votre société

Rendez-vous sur les sites du ministère de l’économie, de l’Agence France Entrepreneur, et de pôle emploi pour plus d’informations !

Vous pourrez aussi trouver des conseils très utiles sur des sites spécialistes de l’entrepreneuriat : Le Coin des Entrepreneurs, We love entrepreneurs, Comment créer son entreprise…Ces sites web regorgent de précieuses informations : les erreurs à éviter, des témoignages d’entrepreneurs, de l’actu...

Différentes solutions pour démarrer une entreprise sans argent (ou presque !)

De nombreuses initiatives existent afin de vous aider à créer votre entreprise si vous manquez d’argent : prêts, dons, subventions, à chaque projet sa méthode de financement.

Microcrédit

Des organismes de microcrédit comme l’ADIE aident des personnes éloignées du marché du travail et du système bancaire à créer leur entreprise et ainsi leur propre emploi grâce au microcrédit. L’appui financier peut atteindre 10 000 € et financer tous types de besoins.

Love money

Votre entourage peut vous aider ! Famille, amis, anciens collègues seront peut-être prêts à vous soutenir dans votre projet, et à vous apporter les premiers euros nécessaires au lancement de votre entreprise que cela soit sous forme de prêt, de dons ou d’investissement dans votre société.

Prêt d’honneur

Si vous manquez d’apport, le prêt d’honneur est là pour vous ! L’obtention d’un prêt d’honneur donnera de la crédibilité à votre projet et facilitera le déblocage d’un financement bancaire. Ces prêts d’honneur sont sans intérêts et octroyés sans garantie. Rapprochez-vous des réseaux France Initiative et Réseaux Entreprendre de votre région, par exemple !

Subvention

L’état met en place des subventions pour vous aider dans votre création d’entreprise. Ces subventions peuvent être également versées par les régions, ou d’autres organismes publics. Sautez sur l’occasion : les subventions sont très avantageuses car sans contrepartie financière, mais attention, sachez que la concurrence pour les obtenir est rude.

Concours

De nombreux concours existent pour aider des entreprises dans leurs phases de création ou de développement. Ces concours ont en général un thème ou une problématique spécifique. Les plus prometteurs d’entre vous peuvent se voir attribuer une bourse ainsi que de l’accompagnement de la part d’experts. Regardez par exemple 100 jours pour entreprendre (kit du jeune entrepreneur d’une valeur de 15 000 € avec soutien financier, accompagnement juridique et comptable, espaces de travail…), le concours talent BGE (prix régionaux et nationaux entre 1000€ et 7000€) etc.

Ces concours offrent aussi de la crédibilité vis-à-vis de potentiels clients, fournisseurs ou même du public ! Ils peuvent être organisés par des entreprises, des fondations d’entreprises ou même par des associations. A vos recherches !

Financement Participatif

Ulule, Kickstarter, Lendopolis… Les plateformes de financement participatifs pullulent depuis quelques années ! Sur ces sites, vous soumettez votre projet, expliquez quels sont vos besoins et quelles contreparties vous êtes prêts à offrir à vos contributeurs. Don, prêt ou investissement au capital, allez faire un tour sur https://tousnosprojets.bpifrance.fr pour trouver la solution qui correspond le mieux à votre projet.

Le crowdfunding peut être une formidable manière de faire parler de son projet, mais attention, il nécessite d’y consacrer un temps important. Vos talents de communiquant et l’originalité de votre entreprise seront essentiels pour que votre campagne ne se perde pas parmi la masse des autres projets présents sur ces plateformes. Une campagne de crowdfunding efficace nécessitera une forte présence sur les réseaux sociaux, et cela passe par l’implication de votre entourage : votre famille, vos amis, vos équipes !

Prêt bancaire

Une solution plus classique (mais souvent indispensable) est le financement de votre entreprise par un prêt bancaire : profitez-en en ce moment les taux sont très bas ! En revanche, ce prêt bancaire nécessitera généralement des garanties personnelles et un niveau d’apport personnel de 30% minimum sur l’ensemble du projet.

La BPI (Banque Publique d’Investissement) pourra par ailleurs garantir 50 à 60% de votre prêt bancaire si votre société existe depuis moins de 3 ans.

Prêt obligataire

Sachez que d’autres types de prêts sont également possible. Si vous souhaitez entreprendre en franchise par exemple, sachez que Monte Ta Franchise pourra vous accompagner en vous permettant de vous lancer avec seulement 10% d’apport financier… alors que les enseignes vous demandent toujours 30 à 40% d’engagement personnel. Au-delà du complément de financement, Monte Ta Franchise vous apporte également un accompagnement juridique et financier dans la concrétisation de votre projet de franchise.

La franchise plaira notamment à ceux qui souhaitent sortir du salariat, tout en limitant les risques liés à la création d’entreprise. Les franchiseurs ont pour la plupart prouvé la pérennité de leur business model. Vous bénéficiez donc de leur expérience et savoir-faire mais aussi de leur accompagnement et formation.

Concrétisez votre projet !

La création de votre société peut nécessiter l’aide d’un expert-comptable qui vous accompagnera dans la phase de création, puis dans l’élaboration de votre business plan, d’une part et dans la création de la structure juridique, d’autre part. Il pourra également se charger de votre suivi comptable au démarrage de l’activité et son expertise pourra vous aiguiller sur des aspects techniques, comme l’évaluation du fonds de roulement nécessaire pour les premiers mois d’activité.

Une fois votre projet bien ficelé et le financement trouvé, il ne vous manquera plus qu’une chose : être bien entouré ! Conjoint(e), famille, amis pourront vous aider durant cette aventure et leur soutien sera sans doute précieux pendant ces premiers mois intenses, afin d’affronter toutes les surprises et imprévus qui vous attendent !

Par ailleurs, n’oubliez pas que votre entourage peut être un levier intéressant pour le développement de votre projet : avez-vous pensé à les solliciter pour vous mettre en relation avec de potentiels partenaires, clients, fournisseurs… ?

Vous avez maintenant toutes les clés en main pour vous lancer…Alors, qu’attendez-vous ?

Contactez-nous !

Retour au blog